Editorial mars 2021.

En ce moment (qui hélas a tendance à s’éterniser…) j’ai parfois quelques démangeaisons d’agacement, voire de rébellion. Rester confiné ? Etre rentré à 17 h 59 ? Alors que les asperges sont dans nos collines et que le soleil annonce le printemps ? Il faut au moins être Candide pour prêter l’oreille aux théories fumeuses du pauvre Pangloss : « On voit bien que les nez ont été faits pour porter des lunettes : aussi avons-nous des lunettes ! » Et pourquoi pas : « il est clair que les maisons sont faites pour se confiner ; et ça tombe bien etc… »

Heureusement que l’on nous dispense, pour notre bien, des choses non essentielles : sinon je me serais déjà précipité au cinéma ou au théâtre, au concert, peut-être même, quelle horreur ! au resto ou en terrasse boire un café, tous lieux de perdition !

J’entends d’ici votre question : « C’est bien beau de rouspéter, de regretter, mais qu’alors y faire ? » Si l’on en croit ce brave La Fontaine, qui est décidément une ressource inépuisable : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ». Bon ! J’aime bien qu’on me donne des conseils quand je ne sais pas quoi décider. Et si, de plus, les conseils qu’on me donne vont dans la direction que je préfère, alors «  tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ». Mais ce n’est pas le cas…pour le moment. Me restent donc nos belles collines, marcher seul ou en bonne compagnie. Il se trouve que l’association bédoulenne Zéro Waste organise dimanche 7 mars une marche à 15 h à partir de la barrière  au bout de l’avenue Romain Rolland. Evènement ouvert à tous.

Pour mes soirées je peux aussi lire le livre de notre ami Claude Faessel de La Bédoule (titre de noblesse !) qui vient de paraitre : « Le destin tragique des juifs de Thessalonique ». L’occasion de voyager dans le temps et l’espace, bien documenté et écrit. (Editions Maïa, savoirs partagés).

Par ailleurs le Carrefour Citoyen, avec le soutien de la municipalité, poursuit la mise en place du club de jeu d’échecs. Vous en verrez un premier avant-goût le samedi 13 mars vers la place de la mairie, avant d’autres manifestations. 

Alors, hauts les cœurs et les corps !

Les commentaires sont fermés.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑